illustrer notre soutien à Radio-Canada

jmrcbadgeLes Conservateurs ne s’en cachent plus : ils veulent fermer notre diffuseur public.

À Radio-Canada, la saignée est déjà largement entamée. L’annonce de la suppression de nouveaux postes et de compressions à la programmation de Radio-Canada est une mauvaise nouvelle de plus pour la radio et la télé publiques canadiennes, pour la présence de notre culture à la fois sur les ondes et sur le web.

Dans notre communauté à London, l’agrandissement prévu de notre station locale de Radio-Canada a été annulée. Cela signifie que la programmation locale en après-midi qui a longtemps été promise n’aura tout simplement jamais lieu.

On sait que Stephen Harper et les Conservateurs rêvent depuis toujours de mettre le cadenas sur la porte du diffuseur public. Après des années de compressions, on en voit maintenant l’ampleur des conséquences. Comme les Libéraux avant eux, les Conservateurs ont mis la hache dans le financement de Radio-Canada : ils ont imposé depuis 2006 d’importantes compressions – dont 115 millions de dollars depuis 2012 – pour fragiliser la Société Radio-Canada, malgré le fait que Radio-Canada est déjà un des diffuseurs publics les moins subventionnés par l’État en comparaison avec d’autres États développés.

Alors que tout le marché télévisuel se transforme, notre diffuseur public est aujourd’hui dans une situation vulnérable.  Radio-Canada, en tant que pilier de notre système culturel, devrait pourtant être le moteur du virage numérique que connaît actuellement le secteur. Malgré les nombreuses initiatives du diffuseur public, le gouvernement fédéral n’a visiblement aucune intention de l’accompagner à réaliser le virage technologique nécessaire pour assurer son avenir.

Pendant ce temps, certains sénateurs conservateurs nommés par le premier ministre aiguisent leurs couteaux en proposant sans détour de fermer le service public. Désormais, tout est clair : les Conservateurs n’ont jamais modéré leur objectif de mettre un terme à la diffusion publique au Canada.

Ajoutez votre voix à la nôtre en signant la pétition en ligne ou en la faisant circuler en format papier (ci-joint), pour signaler aux Conservateurs votre appui à un diffuseur public fort, financé de façon adéquate et stable. À nous tous de refuser définitivement cette nouvelle tentative d’éteindre une institution-phare qui se fait le porte-voix de notre culture et de notre différence depuis presque 80 ans.

Pour notre culture, pour nos régions, pour nos minorités linguistiques, pour le rayonnement des artistes d’ici, pour un paysage audiovisuel en santé, pour un service public de qualité, il importe plus que jamais d’exprimer qu’on tient à Radio-Canada.

Bien à vous,

Irene Mathyssen, députée

Porte-parole adjointe en matière de Patrimoine canadien